1. Quel est ton métier ?

Je suis en mission chez ArcelorMittal, au sein du service Environnement et Risques Technologiques. Notre action est transversale entre l’administration et la direction d’une part, et les départements (aciérie, fonte, cokerie), d’autre part. Nous veillons à ce que les obligations réglementaires soient appliquées, notamment en termes de suivi de l’impact sur l’environnement, et nous coordonnons les informations émanant de chacun des départements. Mon métier consiste à assister le service environnement sur des tâches spécifiques à court et moyen terme.

2. En quoi consiste ta mission ?

Ma mission consiste à assister le service sur ses obligations réglementaires, principalement envers la DREAL, en étant réactive aux diverses demandes sur ce sujet. Cela nécessite beaucoup d’échanges avec les différents services. Il y a également un volet important de ma mission qui consiste à traiter et interpréter des données relatives au suivi environnemental (reporting administratif, analyses des concentrations de rejets directement émis depuis les cheminées ou retrouvées dans l’environnement…), pour lequel j’apporte mon regard spécialisé dans le domaine de l’air.

3. Tu as fait quelle formation avant de nous rejoindre ?

J’ai un parcours scientifique : j’ai obtenu une licence physique-chimie, ainsi qu’un master Expertise et Traitement en Environnement, touchant à des domaines plus vastes. Aux termes de mes études, j’ai passé 5 années en tant qu’ingénieur d’études, chez Atmo Hauts-de-France, et me suis ainsi spécialisée dans la qualité de l’air.

4. Que penses-tu du management d’Amanora Technologies et es-tu bien intégrée sur le site de ta mission ?

Mon recrutement via Amanora Technologies a eu lieu un peu au hasard en ce qui me concerne : un besoin de renfort, avec cependant des difficultés administratives à l’embauche pour ArcelorMittal, et me voilà arrivée chez Amanora, que je ne connaissais pas du tout à l’époque ! Un soutien venu d’ailleurs que j’ai en fin de compte particulièrement apprécié, moi qui venais d’un tout autre monde que l’industrie ! Jean-Marc et Aude sont toujours présents en cas de besoin et ont une oreille attentive, c’est très rassurant.

Je me suis bien intégrée au sein de l’équipe chez ArcelorMittal, les gens y sont compétents et prennent le temps pour m’expliquer à la fois ce dont j’ai besoin pour réaliser au mieux ma mission mais aussi pour me raconter ce qui fait l’histoire et la culture de cette entreprise.

5. Que penses-tu de notre politique SSE?

La politique SSE chez Amanora est un sujet pris très au sérieux, surtout en ce qui concerne la sécurité. Cela nous permet de travailler en toute sécurité tant pour nous que pour nos collègues mais surtout d’être exemplaire vis-à-vis des clients d’Amanora.

6.Tu as suivi 2 formations ANFAS 1 et ANFAS 2 peux-tu nous en dire plus ?

Au départ, se former à l’ANFAS 1 et 2, pour pouvoir ensuite être mandatée plan de prévention peut paraître un peu fastidieux : beaucoup de temps de formation au total et de formalités administratives. Cependant, cela m’a permis d’en découvrir davantage sur le fonctionnement de la sécurité en industrie et sur l’importance qu’elle a, surtout pour moi qui réalise essentiellement un travail de bureau. J’ai appris qu’on ne vient pas sur un site industriel à la légère, et qu’il faut toujours être concentré et en bonnes conditions pour prendre son travail afin d’éviter au maximum les accidents.

La formation est aussi un moment où l’on rencontre et échange avec d’autres entreprises extérieures : c’est toujours intéressant de connaître un peu mieux le tissu professionnel local et d’avoir le point de vue des autres sur une grande entreprise telle qu’ArcelorMittal.

7. Pourquoi d’après toi les candidats devraient nous choisir ?

Parce que l’équipe, selon moi, est très ouverte d’esprit, dynamique, « jeune ». Elle croit en ses collaborateurs et leur fait confiance. Elle se soucie du bien-être de chacun sans imposer quelconque règle ou formalisme, du moment que le travail soit fait et bien fait. C’est très appréciable parce que rare de nos jours !

8. Pourquoi d’après-toi les filles devraient s’orienter vers l’ingénierie et plus généralement l’industrie ? Pourquoi toi tu l’as fait ?

Personnellement, j’étais très curieuse de découvrir ce milieu, qui me paraissait quelque peu obscur vu de loin. Etonnamment, je trouve que la gente féminine y est plus présente que ce à quoi je m’attendais ! Il faut avoir un minimum de caractère pour se faire entendre, mais sur ce point, les femmes en ont presque toujours 😉, et surtout, je dirais qu’il faut savoir s’adapter aux personnes que l’on a en face de soi car c’est un milieu où les personnalités et les compétences sont très diverses. C’est un milieu qui forge !

9. Et quand tu n’es pas au boulot tu fais quoi ? Dis-nous-en un peu plus sur toi !

Je me passionne à remodeler régulièrement mon petit intérieur : nouvelle déco, rafraichissement des pièces les plus anciennes… ça demande de dénicher le petit meuble qui va bien ou la touche de couleur qu’il faut, ça permet de vadrouiller tout en sortant du quotidien ! J’aime aussi me poser devant une bonne série (Netflix, évidemment 😊), surtout l’hiver, en attendant que les beaux jours reviennent avant d’aller profiter de la plage (qui se trouve à 5 min de chez moi) !